​FontanaArte au salon Light+Building 2018

​FontanaArte au salon Light+Building 2018

FontanaArte au salon Light+Building : de Milan à Francfort avec la culture de la lumière. 

En avant-première du 18 au 23 mars, au salon Light+Building de Francfort, le deuxième salon d’Europe consacré à l’éclairage après celui de Milan (Euroluce), la maison fondée par Gio Ponti en 1932 présente l’élargissement de sa collection, qui complète le parcours créatif entrepris en 2017. 

Les idées et les solutions conceptuelles puisent dans l’ADN de FontanaArte qui, depuis 85 ans, produit des objets d’éclairage hors du temps et résistant aux oscillations des modes. La tradition fondée sur la recherche, les techniques de fabrication et l’emploi de matériaux aussi précieux que le verre et le métal, sont, depuis toujours et aujourd’hui plus que jamais, à la base des projets de FontanaArte. 

Setareh, de Francesco Librizzi, l’architecte gentilhomme, est une minicollection, une véritable succession de lampes de table et de suspension, qui se décline en différentes combinaisons et qui, dans son élégance, se promet de donner un espace à la lumière. Cette année, Setareh prend une nouvelle dimension : allongée avec deux et trois sphères lumineuses, pour fonctionner séparément ou ensemble. Son intention se tourne vers les grands espaces, les doubles hauteurs et les constructions qui peuvent accueillir de grandes compositions de plusieurs éléments. Un firmament de Setareh, étoile de l’ancienne langue Farsi. 

Equatore, de Gabriele et Oscar Buratti, les frères de l’architecture et du design milanais, dans les deux nuances rose/ cuivre et fumé/chrome noir, archétype du traditionnel abat-jour, a une calotte de verre qui s’illumine grâce à un disque central. Equatore acquiert aujourd’hui une nouvelle dimension oversize dans la version à suspension : 48 cm après les précédentes versions de 24 et 36 cm. L’espace domestique devient public et on passe de la salle de séjour au grand lounge, avec de nouvelles solutions et grâce au type de lumière émise : inclusive et ouverte. 

Galerie de Federico Peri, le jeune espoir de la maison, est une collection capsule d’objets sophistiqués, dans laquelle cohabitent de façon équilibrée des matériaux divers et précieux : le caractère classique du marbre, la profondeur du verre et la sensualité du cuir offrent un objet unique en son genre, luxueux et se transmettant d’une génération à l’autre. Suspension nouvelle à quatre lampes : lumière intensément chaude sur les murs, lumière plus blanche sur la surface grâce au verre bicolore, extérieur blanc traité à l’acide, intérieur ambre. Noblesse oblige! 

IO+, issue de l’applique IO dessinée en 2015 par Claesson Koivisto Rune, des architectes qui expriment le goût contemporain du nord de l’Europe, en accueillant la sensibilité et l’art de vivre italiens. La nouvelle collection capsule d’appliques, de lampes de table et de lecture, a une source lumineuse conçue pour renaître d’une manière plus éclectique et flexible. Ces appareils sont extrêmement fonctionnels, grâce à la lumière orientable, et scénographiques également grâce aux nouvelles finitions précieuses, dont le métal miroitant bruni. 

Au fil des années, le catalogue FontanaArte a accueilli les produits de designers d’une grande culture conceptuelle. Les visions exprimées sous la direction artistique de Gio Ponti et Pietro Chiesa, de Max Ingrand ou de Gae Aulenti ont pris du corps grâce à la contribution des nombreux designers, interprètes de leur temps, qui ont participé au dessin des produits FontanaArte pendant plus de quatre-vingt ans. Voici donc Bilia de Gio Ponti ( 1932 ), Naska ( 1933 ) en finition dorée, Fontana de Max Ingrand ( 1954 ), Uovo ( 1972 ), Nobi de Metis Lighting ( 1992 ) fonctionnant aujourd’hui avec des leds. Comme Luminator de Pietro Chiesa ( 1932 ) dans les couleurs blanc et bleu, Giova de Gae Aulenti avec une nouvelle base dorée associée à du verre pulegoso gris de l’école de Murano. Ce sont les divas de toujours, d’Italie et du glamour international, admirées et jalousées, des mythes immortels du cinéma et de la jet-set du siècle dernier et du nouveau millénaire. Lumières de la rampe. 

La nouvelle direction artistique de Francesco Librizzi cherche à réimaginer FontanaArte dans le dialogue avec les maîtres et la tradition du beau design italien, en travaillant en même temps sur ce qui est contemporain et sur ce qui interprète l’histoire, entre l’innovation technologique et la clarté d’expression « pour rechercher les possibilités d’une beauté hors du temps », notamment dans l’espace conçu pour Light+Building. Essentiel et surprenant. 

Découvrez la Collection : 

Light+Building 
Frankfurt am Main 
Hall 1.2 – Stand C31 
18-23 mars